EN 14126 : 2003 (UNI EN 14126 : 2004)

Performances requises et méthodes d’essai pour les vêtements de protection contre les “Agents Infectieux”.

Les 4 méthodes suivantes ont été déterminées pour l’évaluation des caractéristiques et des conditions requises des Dispositifs de Protection Individuelle contre les risques “biologiques”; ces sont les méthodes jugées représentatives des situations de risque les plus importantes qui peuvent se présenter.
  • Contact avec des liquides contaminés (ISO 16603 et ISO 16604)
  • Contact avec des solides contaminés immergés (ISO 22610)
  • Exposition à des aérosols liquides (ISO 22611)
  • Exposition à des particules solides (ISO 22612)

CONDITIONS REQUISES

COUTURES, JOINTURES et ASSEMBLAGES

  • Ils doivent satisfaire les points pertinents de la norme EN 14325
  • La résistance mécanique des coutures doit être classée selon le point 5.5 de la norme EN 14325

VETEMENTS

  • Ils doivent satisfaire les conditions requises pertinentes de la norme EN 340

COMBINAISONS COMPLETES

  • Elles doivent satisfaire les conditions requises pertinentes de la norme EN 340
  • Elles doivent satisfaire les conditions requises pertinentes de la norme des vêtements de protection chimique (du Type 1 au Type 6) selon les cas)

MATERIAUX

Les matériaux et la conception utilisée ne doivent pas causer d’irritation cutanée ou quel qu´autre effet nocif à la santé.

MECANIQUES ET INFLAMMATION

Les matériaux doivent être vérifiés et classés selon ce qui est requis dans la norme EN 14325

CHIMIQUES

Si la protection contre les agents chimiques est demandée, les matériaux doivent être vérifiés et classés selon ce qui est requis dans la norme EN 14325

PERFORMANCES REQUISES CONTRE LA PENETRATION DES AGENTS INFECTIEUX

  • Résistance à la pénétration des liquides contaminés sous pression hydrostatique (ISO/FDIS 16604)
  • Résistance à la pénétration d’agents infectieux due au contact mécanique avec des substances contenant des liquides contaminés

Class

6

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

20 kPa

Class

5

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

14 kPa

Class

4

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

7 KPa

Class

3

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

3,5 kPa

Class

2

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

1,75 kPa

Class

1

Pression hydrostatique à laquelle le matériau passe le test

0 kPa a)

Cette méthode d’essai détermine la résistance à la pénétration d’une barrière bactérienne par voie humide et on l’appelle également l’essai du “Doigt”.
Une pièce du matériau “donneur” est placée sur la sommité de l’échantillon qui, à son tour, est positionné sur un disque tournant dans une “plaque de agar” (plaque contenant du terrain nutritif de Agar stérile) sans couvercle.Le “Doigt” a le rôle d’exercer une force spécifiée en parcourant la superficie entière de la plaque en 15 min.Les essais sont répétés (même couple de matériau donneur et échantillon) pendant 5 périodes de 15 min chacune.

Class

6

Temps de passage, t (mm)

t> 75

Class

5

Temps de passage, t (mm)

60 < t ≤ 75

Class

4

Temps de passage, t (mm)

45 < t ≤ 60

Class

3

Temps de passage, t (mm)

30 < t ≤ 45

Class

2

Temps de passage, t (mm)

15 < t ≤ 30

Class

1

Temps de passage, t (mm)

≤ 15

  • Résistance à la pénétration des aérosols liquides contaminés (essai selon ISO/DIS 22611)

Principe

On vaporise une solution contenant des micro-organismes dans une chambre fermée. Par le moyen de pression négative, les particules des aérosols contaminés sont dirigées sur deux filtres à membrane dont un est constitué avec le matériau du vêtement.

Class

3

Rapport de pénétration(log)

log > 5

Class

2

Rapport de pénétration(log)

3 < t ≤ 5

Class

1

Rapport de pénétration(log)

1 < t ≤ 3

  • Résistance à la pénétration de particules solides contaminées (essai selon ISO/DIS 22612)

Principe

Les échantillons à tester sont mis dans différents récipients (sauf un) et, on les contamine avec du talc de Bacillus Subtilis. Sur le fond du récipient, on insère une plaque de sédimentation. On fait vibrer le tout avec un système pneumatique. Le talc pénétré est capturé sur la plaque de sédimentation. On compte les nombres de colonies produits.

Class

3

Pénétration (log ufc)

≤ 1

Class

2

Pénétration (log ufc)

1 < log ufc ≤ 2

Class

1

Pénétration (log ufc)

2 < log ufc ≤ 3

MARQUAGE

Marquage selon la norme EN 340
Marquage pour risques chimiques selon la norme pertinente avec l’ajout de:

EN 14126
Type de vêtement de protection (risques chimiques) avec le suffixe “-B” (*)
Le pictogramme “protection contre le danger biologique”

Avez-vous besoin de plus d'informations?

Envoyez votre demande à l’une de nos adresses ou complétez le formulaire ci-dessous.
Nous vous répondra dans les plus brefs délais.

Les champs (*) sont obligatoires.

* Je déclare avoir lu et approuvé la note d’Information sur la Privacy.
Entrez ce code: captcha

 

Contacts

Adresse

INDUTEX SPA
Route S.Francesco, 8/10 20011 Corbetta (MI) Italy
Cliquez sur le bouton “Get directions” en haut à droite de la carte pour calculer l'itinéraire pour nous rejoindre

Social Bookmark